lundi 13 août 2012

Instantanés...Arènes de Vic-Fezensac : 3ème Corrida Concours d'Elevages Français

  • Premier Toro, de l'élevage d'Hubert YONNET, au Salin de Giraud (13), n°829, né le 07/03/2008, negro, d'origine Pinto Barreiros via Conchita Cintron et portant le nom de Belugueño.
Belugueño sort avec une présentation correcte mais sans plus. Avenant dans le capote de Sanchez VARA, mais ce dernier ne prendra pas le dessus avec l'outil rose.
Dès la première pique, le Toro est carioqué, et le piquero sous la pression, descend du cheval (!!??), intervention de Mr Bonijol et de la cuadrilla. A la deuxième pique, encore une carioca mais cette fois ci, le picador préfère rester sur le cheval, "Cosas de Toros...". Pour la dernière, le Toro est placé au centre mais partira en marchant au cheval pour attaqué à seulement deux mètres de la monture.
Sanchez VARA, torero-banderillero, se fait suivre au planche à la première et troisième pose de banderille, mais le Toro ouvra la bouche à partir de la seconde paire.
Début à la muleta encasté, mais Belugueño ne met pas trop la tête, Vara essaye sans y parvenir et joue du passage de l'animal. Tête basse au moment de l'estocade, pour un bajonazo de chez Bajonazo.
Ovation pour le Yonnet et salut au tiers pour Sanchez.

  • Dernier Toro, de l'élevage de l'Astarac, à Bars (32),  n°54, né le 16/04/2007, negro bragado, d'origine Pedrajas via "Scamandre" et portant le nom de Cantalet.
Cantalet arrive en piste désintéressé, faible de pattes mais les jetant quand même dans la cape et s'avisant rapidement.
Sans relief au cheval, où il part au pas et fait sonnait l'estribo à la première, se colle au peto pour les deux suivantes et prends une ultime ration après le changement de tiers...
Rien de spécial aux banderilles.
Tomasito commence sa faena par des passes de châtiment, en amenant Cantalet au centre, puis essaye de la gauche. Je n'avais jamais vu Tomasito devant un Toro imprévisible et avec tant de genio, il ne s'est pas échappé et a essayé en lidiador sans y parvenir vraiment. Muleta et capes volent, le Toro est maitre. Mais Tomasito insiste en restant quand même à distance. Dur à cadrer pour la mise à mort qui se fera par un encuentro.
Divison pour Cantalet et vuelta pour Mr Joubert.
Avec ce combat méritoire, Thomas aura-t-il une place pour la féria 2013 ? Par exemple à la place de Juan Bautista qui ne vient à Vic que pour encaisser le chèque.


à noter : Mr Amestoy n'est pas équipé d'un chrono suisse
              Tarif jeune 20€


3 commentaires:

  1. Ils ont carrelé le ruedo ?

    JPc

    RépondreSupprimer
  2. et entre le 1er et le 6ème il ne s'est donc rien passé?

    RépondreSupprimer