lundi 24 juin 2013

Palmas con tres avisos

 
D'après l'article 82 du règlement taurin français :
"Si, dix minutes après la première passe de muleta l’animal n’est pas mort, le président ordonnera que soit donné le premier avis, trois minutes après le second, et deux minutes plus tard le troisième et dernier."
En France, les avis sont considérés (à tort) par beaucoup, comme de mauvais points.
Or, il s'agit seulement d'indicateurs dans le temps et non de cartons jaunes.
Les présidents trop souvent laxistes avec cette partie du règlement, ont permis aux figuritas de faire des faenas interminables, souvent de piètre qualité et provocant l'ennui dans les tendidos.
Il faut que cela cesse, que le Corps des Présidents et Assesseurs de corrida fasse respecter cet article dans toutes les arènes et pour tous les spectacles, y compris dans les novilladas sans picador.

Pour l'anecdote, le 20 mai 2012, en pleine San Isidro, et pour son dernier contrat à Madrid, les trois avis retentirent pour El Fundi. Contable, toro cinqueño de Guardiola Fantoni, impossible à tuer, fut ramené aux corrales par les célèbres cabestros de Florito. Des applaudissements montèrent de tous les tendidos. Dans le callejon, le Fundi, regard vide, corps sans âme, obtint tout de même droit à une dernière chance à la feria de Otoño 2012.

Clément

1 commentaire:

  1. avvviiiiisssoooooo!!! qu'ils crient certains dans les gradins
    chuuttt, ta gueule leur répondent la plupart!

    RépondreSupprimer