lundi 20 juin 2016

Smoking paradoxal...


Dimanche 19 juin , grand écart tauromachique...
A Istres , la corrida "spectacle" poussée à son paroxysme avec Ponce super star. Un public aux anges, une arène pleine, un grand retentissement.  
A Aire, un défi ganadero Fraile/Palha et trois modestes pour les affronter pour un terne résultat. Du creux dans les gradins, un public frustré et malheureusement déjà l'oubli!
Sud-est, sud-ouest...
La tauromachie gère ses paradoxes en passant du dogme initial à l'émergence de nouveaux paradigmes.
Doit-on y voir un nouveau souffle ou une corrida qui se meurt?
Chacun apportera sa réponse avec ses ressentis, ses croyances et sa subjectivité...
Faut-il moderniser l'anachronique, le rendre contemporain en cassant tous ses codes?
Si rien n'est moins sûr, il faut savoir de temps à autre et sans peur de basculer dans le côté obscur, tester le différent pour savoir jusqu'où aller..
Néanmoins l'exceptionnel doit le rester, car de la banalisation naît l'uniformité et de l'uniformité à l'ennui, il y a un tout petit pas.
Poser le débat n'est pas être un "anti-tout" et encore moins être un détenteur d'une quelconque vérité mais j'aime bien faire mienne la phrase d'Oscar Wilde
"Rien n'est plus dangereux que d'être trop moderne ; on risque de devenir soudain ultra démodé"

4 commentaires:

  1. Vos quelques lignes sans aucune animosité envers qui que ce soit posent bien le débat. Tout est dit, tout est posé pour bien réfléchir ! Merci à vous.

    RépondreSupprimer