samedi 21 janvier 2012

Albator

Le combat acharné que Juan Jose Padilla mène pour retrouver le chemin de l'arène et continuer à dérouler le fil de son existence est admirable de courage et d'abnégation.
Après tant de souffrances et de coups pris tout au long de sa carrière, on ne peut que s'incliner devant cette leçon de vie.
Je fais partie de ceux qui aimaient à croiser chaque saison les vents décoiffants du cyclone , détaché des outrances dont il pouvait faire preuve pour ne retenir que cette volonté de se battre et d'exister au nom d'une passion que l'on sent vitale pour l'homme qui se cache derrière le torero.
Je crains seulement que son retour aux affaires soit exploité sans finesse par les marchands du temple et que derrière les bons sentiments de façade se glisse un marketing aux relents pestilentiels.
On nous annonce pour 2012 Mendes et Ruiz Miguel sortis de la naphtaline pour un revival seventies, dans des évènements de pacotille symboles de la deliquescence de la tauromachie actuelle, espérons donc simplement que JJP nous revienne en pleine possession de ces nouveaux moyens comme il l'affirme.
Que le public ne se déplace pas pour voir un phénomène de foire au bandeau de corsaire mais bien un torero déterminé, implacable et sans pitié respecté de tous pour ses actes et non par compassion.
C'est à ce prix que sa démarche et celle du spectateur aura du sens!!
Fuerza Padilla!!
video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire